Archive | September, 2012

[remix Sunday] RAC feat. Penguin Prison – Hollywood (Felix Da Housecat remix)

30 Sep

En ce beau dimanche ensoleillé je vous amène un petit remix sans prétention, mais qui donne le sourire.

Il s’agit du remix par Felix Da Housecat du titre “Hollywood”, premier single du collectif RAC, dont la réputation en tant que remixeurs n’est plus à faire.

RAC feat. Penguin Prison - Hollywood

Écrit et produit par André Allen Anjos, jeune remixeur et producteur, membre fondateur du collectif, avec la participation de Chris Glover, alias Penguin Prison, que l’on retrouve également au chant, le résultat est un morceau entraînant et plutôt adapté à un bon dimanche après midi, que ce soit pour la sieste, dans sa version originale, ou pour l’apéro, dans la version uptempo que voici:

 

[on my iPod] Madeon – The City

29 Sep

La ville, j’y suis né et je pense que je ne pourrai jamais m’en éloigner, les gens, le bruit, les lumières, le mouvement, les immeubles, les voitures, le stress, autant d’éléments qui la font vivre quelque soit l’heure, au rythme des saisons.

Et c’est un bel hommage à la ville que je vous présente aujourd’hui, avec le clip de “The City”, le tout nouveau single du jeune prodige français Hugo Leclerq, alias Madeon.

Madeon - The City

D’emblée connu pour ses remixes, quelques singles comme “Icarus” ou encore pour “Pop Culture”, son excellent mash-up composé de samples de 39 tubes différents qui a fait le tour du monde depuis sa publication sur YouTube l’année dernière, le jeune producteur nantais nous emmene ici dans un voyage frénétique à travers la ville.

Parfait pour accompagner un trajet diurne ou n’importe quelle ballade nocturne, la musique entraînante de ce morceau et les voix de Zak Waters et Cass Lowe ne peuvent que nous donner envie de bouger. C’est d’autant plus le cas lorsque l’ensemble se voit assorti d’un clip euphorique et haut en couleur dont on ne trouvera de sens que dans la beauté des images et d’une idée certes peu originale, mais savament mise en scène, pour un résultat dont le seul mot d’ordre est carpe diem.

Sortie prévue le 8 octobre prochain !

“I can feel the city crumbling around me,
Can’t seem to find my way.
I can see a bright light coming from the dark night,
Hoping to find my way…

I can feel the heartbeat underneath the concrete,
Just like a kickdrum plays.
Running in a straight line carried by the street lights,
pushing the dark away…

Got to, I got to run away…”

 

[remix Sunday] Van She – Jamaica (Unicorn Kid remix) & Blood Diamonds feat. Grimes – Phone Sex (Unicorn Kid remix)

23 Sep

Vous avez sans doute déjà eu l’occasion de vous en apercevoir, j’aime les remixes quand ils me font danser, mais je les aime aussi quand, dans un tout autre état d’esprit, comme ce soir par exemple, ils me font planer, et qu’ils me donnent envie de m’évader dans la nuit, déambuler, rêver…

Les deux remixes que je vous présente aussi correspondent à cette catégorie de remixes capables de nous plonger dans la nostalgie d’un été, une relation amoureuse ou un week-end qui se termine. Chargés en mélancholie, tout en gardant le rythme et une touche tropicale, on les doit au jeune musicien et producteur écossais Oliver Sabin, plus connu sous le pseudonyme d’Unicorn Kid.

Le premier est un remix de “Jamaica” des quatre australiens de Van She, dont j’ai découvert l’existence par le sample de leur chanson “Sex City” dans “Vanished” des canadiens de Crystal Castles, ainsi que par leur deux excellents remixes de “Gravity’s Rainbow” de Klaxons et “1 2 3 4” de Feist, que je ne saurais que vous conseiller.

Van She - Jamaica

 

Le deuxième, un tout petit peu moins récent, est celui de “Phone Sex”, morceau issu de la rencontre des canadiens Mike Tucker, plus connu sous le nom de Blood Diamonds, et Claire Boucher, dont on a beaucoup entendu parler ces derniers temps sous le pseudonyme de Grimes.

Blood Diamonds feat. Grimes - Phone Sex

 

Voilà de quoi aller au lit, du bon son pleines les oreilles, en rêvant de jours meilleurs…

 

[remix Sunday] Florence and the Machine – You’ve Got the Love (The Very Best re-do of The xx remix)

23 Sep

Il paraît que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes, alors pour ce (grand) retour du remix Sunday, quoi de mieux qu’une bonne recette dominicale ?

Prêts? tous à vos casques et suivez-moi attentivement pas à pas:

  • On commence par un bon tube 26 ans d’âge, en l’occurence “You’ve Got the Love” de Candi Staton et The Source;
  • Bien que la belle Joss Stone nous ait donné ce jeudi dernier au Trianon, à Paris, une sublime interprétation de sa reprise de cette chanson, sortie en 2008, on choisira aujourd’hui celle de 2009, par le groupe Florence and the Machine;
  • Ensuite on ajoute une bonne dose de The xx en prenant soin de bien mélanger le tout;
  • Pendant que l’on fait préchauffer le four, on prépare à côté une petite poudre de Radioclit à base d’Etienne Tron et Johan “Hugo” Karlberg, pour la touche franco-suédoise au bon goût londonien;
  • On ajoute à la poudre quelques petites touches de Esau Mwamwaya, en provenance directe du Malawi afin d’obtenir la quantité exacte de The Very Best avec laquelle on saupoudrera notre premier mélange avant d’enfourner le tout pendant 10 petites minutes;
  • Finalement, servir bien fort et accompagner d’un bon cocktail au parfum exotique.

Florence and the Machine - You've Got the Love

Voilà, voilà, il ne reste plus qu’à déguster cette recette digne des collaborations des plus grands chefs. Mesdames et Messieurs, voici The Very Best re-do du remix de The xx de “You’ve Got the Love” version Florence and the Machine !

“Sometimes I feel like throwing my hands up in the air,
I know I can count on you,
Sometimes I feel like saying
“Lord, I just don’t care”
But you’ve got the love I need to see me through…

Sometimes it seems the going is just too rough,
And things go wrong no matter what I do,

Now and then it seems like life is just too much,
But you’ve got the love I need to see me through…

When food is gone, you are my daily meal,
When friends are gone,
I know my saviour’s love is real,
Your love is real… You’ve got the love.”

[on my iPod] Two Door Cinema Club – Beacon

17 Sep

Deux semaines après la sortie chez Kitsuné / Cooperative Music de “Beacon”, deuxième essai des irlandais de Two Door Cinema Club, l’heure est venue de faire le bilan.

Non pas un bilan des ventes, mais de la qualité du contenu, et de la qualité il y en a parmi les 11 titres qui composent l’album, qui est authentique concentré d’énergie.

Dans le peloton de tête on retrouve les excellents “Next Year”, qui ouvre le bal, et “Sun”, morceau qui a été choisi comme Coming Next pour la première semaine de la nouvelle saison du Grand Journal de Canal+.

On s’en souvient par ailleurs que l’ancien générique de l’émission, une reprise de “Superstition” de Stevie Wonder remixé par le duo BeatauCue, était interprété par Two Door Cinema Club.

Viennent ensuite les très (très) bons “Wake Up” et “Someday”, suivis de près par “Handshake” et “Sleep Alone”, premier single de ce nouvel opus.

Le beau et estival “The World Is Watching”, en duo avec Valentina, plus posé mais pas moins rythmé, marque la fin de la première motié de l’album, que l’on peut aisément décrire comme riche en guitares et mélodies imparables.

Forcément, à démarrer avec une telle force on finit par s’essouffler, ce qui nous donne une deuxième moitié plus brouillon et moins marquante, avec quatre titres parmi lesquels on peut sauver “Pyramid” et “Settle” et oublier, non sans avoir écouté au moins une fois, “Spring” et “Beacon”, qui aura au moins eu le mérite de donner son nom à l’album.

Attention toutefois à ne pas se méprendre, l’ensemble est cohérent et plus qu’agréable à écouter, et réécouter, et réécouter… car Two Door Cinema Club a beau être un groupe jeune, il réussit haut la main l’épreuve du second album et reste une puissante machine à tubes, plus efficaces les uns que les autres, et que l’on écoutera sans doute en boucle dans les mois à venir.

Two Door Cinema Club - Beacon

“Over and over many setting suns,
I have run, I have waited for the rain to come.
When through that mist I see the shape of you,
And I know, and I know that I’m in love with you”

Comme bonus, voici deux extraits de “Next Year” et “What You Know” enregistrés lors de leur showcase/dédicace à la FNAC Forum la semaine dernière, au cours duquel il ont également interprété “Sleep Alone” et “Undercover Martyn”.

Une preuve de plus, comme s’il en fallait, de la qualité des compositions du groupe, puisqu’on sait bien que les bonnes chansons sont celles qui sonnent toujours aussi bien en version acoustique.

>> En concert au Zénith de Paris le jeudi 15 novembre 2012.

 

[remix Sunday] Jupiter – One O Six (A.N.D.Y. remix)

11 Sep

Vous l’aurez sans doute remarqué (ou pas), mon amour pour les remixes vient du fait qu’à partir d’une certaine matière première, ils peuvent nous apporter une toute autre vision que celle que l’artiste a voulu nous donner, un autre point de vue, un chemin parallèle, une réinterprétation qui donne une nouvelle couleur, une autre vie, une chance de résurrection à un morceau donné.

Il arrive aussi parfois que tels des bons padawans surpassent leurs maîtres, certains remixes se révèlent meilleurs que l’original. C’est en l’occurence ce qui est arrivé à “One O Six”, du duo franco-anglais Jupiter, extrait de leur premier album sensuellement intitulé “Juicy Lucy”.

En effet, en prenant comme base le travail de Quarles et la douce voix d’Amélie, le musicien, producteur, remixeur et DJ belge Andy Faisca, nom de code A.N.D.Y., a réussi l’exploit de donner à “One O Six” un groove disco posé, mystérieux et sensuel, digne des meilleurs clubs.

Jupiter - One O Six

Parfait pour se préparer à aller en soirée, ou entrer tranquillement sur la piste de danse à l’affut de toute proie éventuellement sensible aux phéromones disco dégagées par tout individu disposé à se laisser aller aux rythmes de ce remix… ne dites pas que je ne vous ai pas prévenus !

“When you hit me with the music

I hit you back with another drug.

Feels like everlasting love every time we touch,

I can never get enough on my one o six…”

[live report] The xx – Album de la Semaine, La Plaine Saint-Denis – 05 septembre 2012

10 Sep

Cela ne fait aucun doute, la nouvelle saison de l’Album de la Semaine démarre fort sur Canal+, avec The xx comme invités pour le deuxième enregistrement de la rentrée.

Et c’est aux studios de La Plaine Saint-Denis que le groupe anglais est venu nous présenter en avant-première, la veille de leur concert au Cirque d’Hiver, les titres de leur nouvel album “Coexist”, disponible dans les bacs dès aujourd’hui.

Une prestation toute en finesse, sobre, mais digne de la réputation que le groupe a réussi a gagner avec un remarquable premier essai.

Tout comme leur nouvel opus, le set démarre avec l’enchaînement de “Angels”, “Chained” et “Fiction”, les deux premiers ayant été révélés au public en amont de la sortie du nouvel album.

Après ce démarrage sans faute, vient la deuxième partie du set, qui démarre avec une interprétation de “Crystalised”, plus lente et posée que l’originale, mais qui mène parfaitement vers “Reunion” (avec son passage remarquable joué au steel pan),  suivi de “Sunset”, sans doute un des meilleurs titres de ce nouvel opus, puis de “Missing”.  On remarquera que tout comme dans l’album, dont les enchaînements live sont repris ici, les morceaux présentent une cohérence sans faute.

La dernière partie du concert privé se compose majoritairement d’anciens titres que l’on retrouve avec plaisir: “VCR”, “Infinity” et une version magistrale de “Intro” dont les dernières notes se mélangent à la perfection avec les premières notes de “Tides”, nouveau morceau qui manque la fin de cette courte mais excellent soirée.

The xx - Coexist

On a ainsi retrouvé avec plaisir un groupe sans artifice, tout de noir vêtu, avec une Romy Madley Croft gagnée par la timidité, ce qui ne l’a pas empêchée de sourire, tout comme son charmeur acolyte Oliver Sim, sans doute le plus souriant des trois, Jamie Smith restant derrière ses machines, emporté par la concentration, mais sans un seul sourire.

Une production impeccable, et un duo de voix capables de passer de la nostalgie à la sensualité en un seul refrain. Que l’on se le dise, avec “Coexist”, The xx ne fait pas que conforter son statut de groupe à suivre, mais nous prouve qu’ils ont les ressources et l’inspiration nécessaires pour rester encore longtemps dans le paysage musical, ce dont on ne peut que s’en rejouir !

Setlist:
Angels
Chained
Fiction
Crystalised
Reunion
Sunset
Missing
VCR
Infinity
Intro
Tides

 

>> Diffusion dans “L’Album de la Semaine” le samedi 15 septembre à 11h55 sur Canal+