Archive | January, 2013

[remix Sunday] Phunktastike – All Night Fire (Bufi remix)

28 Jan

Qu’on ne s’y méprenne pas, bien que le remix de la semaine nous vienne tout droit de l’Amérique Latine, vous ne retrouverez aucune touche latino, si ce n’est le talent des deux producteurs.

D’un côté, le producteur argentin de nu disco José Mariano Piriz, alias Phunktastike, avec “All Night Fire”, extrait de l’EP du même nom. De l’autre, le producteur et remixeur mexicain Mateo González Bufi, ou Bufi (prononcer “Boufi”), pour les intimes.

Phunktastike - All Night Fire EP

Le fruit de leur rencontre? une version plus disco et dansante que l’originale, qui ne serait toutefois possible sans une bonne matière première de départ, le tout édité par le jeune label argentin Undertones Gang Records.

Voici donc “All Night Fire” de Phunktastike, remixé par Bufi, de quoi vous faire danser un peu en ce début de semaine !

 

Advertisements

[on my iPod] Flashmob – Need In Me

22 Jan

L’art de savoir sampler, transformer et faire revivre des classiques n’est pas donné à tout le monde. Hélàs quand c’est bien fait, l’effet est immédiat et la musique nous emmène vers la piste de danse, avec un air de déjà vu, parfois en mieux.

C’est exactement ce que Danny et Alessandro, les milanais de Flashmob, ont réussi en revisitant “Don’t Leave Me This Way”, interprété à l’origine par Harold Melvin & the Blue Notes, rendu célèbre quelques années plus tard par Thelma Houston.

Flashmob - Need In Me

Avec un titre directement inspiré des paroles de la chanson, chantées ici par Thelma Houston, “Need In Me” nous plonge directement dans une ambiance house dont la ligne rythmique ne cesse de nous emporter au cœur de la nuit. À écouter de préférence les yeux fermés, casque sur les oreilles !

“Baby, baby, please
come and satisfy the need in me.
Come & satisfy the need in me, baby.
Come & satisfy the need in me.
 
Oh ! I need it, I need your love right now”

 

[remix Sunday] Boys Noize – What You Want (Chromeo remix)

21 Jan

Voici l’histoire du remixeur remixé, car si Alexander Ridha, alias Boys Noize, est connu pour les remixes qu’il fait pour les autres, cette fois-ci c’est à son tour de voir sa musique remixée par Chromeo.

C’est ainsi qu’au son brut et électro de l’allemand vient s’ajouter la funk des canadiens, avec la vibe de Pee Thugg et la voix de Dave 1 pour un remix dont l’efficacité est sans appel.

Boys Noize - Ich R U / What You Want (remixes)

Voici donc la relecture par Chromeo de “What You Want”, morceau d’ouverture du troisième album de Boys Noize, “Out of the Black”, sorti en fin d’année dernière chez BNR, le label de l’allemand.

 

À retrouver dans l’EP “Ich R U / What You Want (remixes)” avec des remixes par Jacques Lu Cont et les australiens de Van She, entre autres. Une excellente occasion de réécouter “Ich R U” et de voir (ou revoir) l’excellente vidéo que je vous avais présentée ici il y a quelques mois.

 

[remix Sunday] Santigold – The Keepers (Duke Dumont remix)

7 Jan

Premier post et premier remix de l’année, dédié à Santi White, ex-Santogold, désormais Santigold, chanteuse dont le talent n’est plus à prouver et dont les chansons sont une matière première de qualité pour des remixes savoureux.

La chanson du jour? l’excellente “The Keepers”, extraite de “Master of My Make-Believe”, deuxième album de l’américaine, sorti en 2012.

Santigold - The Keepers

Le remixeur? le producteur anglais Duke Dumont qui nous offre ici sa vision entraînante, quelque peu mélancholique mais efficace de la chanson qui, même amputée d’une partie marquante de son refrain, ne perd pas en puissance grâce à une ligne rythmique continue qui ne nous lâche pas du début jusqu’à la fin.

Du bon son venu de Brooklyn, à la sauce anglaise pour le pur plaisir des oreilles, histoire de bien commencer l’année !

“Want to move? Throw your hands up,
Say I don’t make no rules
No one even knows I’m here.
Now it’s all you to man up
You see no way to hang on what you say.

We’re the keepers, while we sleep in America
Our house is burning down, our house is burning.
We’re the keepers, while we sleep in America
Our house is burning down”