Tag Archives: Festival des Inrocks

[remix Sunday] Foals – Late Night (Solomun remix)

16 Jun

Le remix du dimanche est celui de “Late Night” dernier single en date extrait de “Holy Fire”, des anglais de Foals, sorti en début d’année.

Foals - Late Night

Le remixeur? le DJ et producteur bosniaque de musique house Mladen Solomun, ou juste Solomun, qui nous présente ici une version un peu moins nocturne et rock que l’originale, mais plus rythmée et qui nous donne surtout envie de bouger au son de la douce voix de Yannis Philippakis. Une belle version qui mérite d’être écoutée, et réécoutée, les yeux fermés, tard dans la nuit…

“And I know the place but not the wave,

I feel, I feel no shame.

Oh now Mama, do you hear my fear?

It’s coming after me!…

… Calling out your name!

Stay with me.”

 

>> En concert “très très privé” avec Dido, Texas, Skip the Use et Lou Doillon le 19 mercredi juin à l’Olympia, avec RTL2, et le mardi 12 novembre au Zénith de Paris, dans le cadre du Festival des Inrocks.

Advertisements

[on my iPod] Poliça feat. Mike Noyce – Wandering Star

29 Nov

Originaire de la ville de Minneapolis, aux États-Unis, ce groupe récemment formé a su vite capter l’attention des médias et du public, en partie grâce à leurs mélodies planantes, sans être molles, mais surtout grâce au charme et à la voix de la belle Channy Leaneagh.

Je dois l’avouer, avant de les avoir vu en live je n’étais pas allé plus loin que leur premier single, “Lay Your Cards Out”, qui est une excellente entrée en matière. Mais à l’écoute de “Give You the Ghost”, leur premier album, un titre a tout particulièrement capté mon attention, le très beau et poétique “Wandering Star”, qui compte avec la participation vocale de Mike Noyce, des américains de Bon Iver.

Poliça - Give You the Ghost

Pas étonnant, puisque j’ai réalisé que ce morceau m’avait déjà charmé en live. Une voix puissante, mais posée, envoûtante et charmeuse, à l’image de celles de mes chanteuses préférées, mais surtout une voix au service d’une mélodie captivante et de belles paroles. En résumé, frissons garantis.

Je vous laisse donc découvrir, les yeux fermés si possible, l’excellent “Wandering Star” de Poliça avec Mike Noyce:

“When the day is done and I lay me down,
the sheets are cold and your space is dark,
and I hear you whisper something sweet
but it doesn’t move any nerves in me…

…after all, I’m married to the wandering star,
and I’ve kissed the moon.
It was full when I fell in love with thee,
but now the world turns without me,
turns without me”

Et pour vous apporter une preuve supplémentaire de ce que j’avance, voici en bonus “Lay Your Cards Out” (chanson sur laquelle Mike Noyce est également présent, dans sa version studio), captée par mes soins à la Cigale, dans le cadre du Festival des Inrocks 2012.

>> En concert au Trabendo le 15 mars 2013.

[on my iPod] alt-J (∆) – Tessellate

6 Nov

Oui, vous avez sans doute déjà entendu parler d’alt-J (∆), ou du moins été interpellés par l’étrangeté de leur nom, car cela fait déjà quelques mois qu’ils font le buzz.

Et puisque leur premier album, “An Awesome Wave” vient d’être élu par la profession “meilleur album britannique de l’année”, je vais profiter de l’occasion pour vous parler un peu d’eux.

Venus de Leeds en Angleterre, ces quatre jeunes lauréats du prestigieux Mercury Prize, qui succèdent à PJ Harvey, qui l’a remporté en 2011, ne sont pas uniquement des geeks (leur nom fait référence au raccourci qui donne le symbole Δ sur un Mac à clavier QWERTY), mais aussi des musiciens à part entière dont l’univers musical s’intègre parfaitement dans le paysage de la musique alternative actuelle.

alt-J (∆) - An Awesome Wave

Il en est de même pour leur univers visuel (on retrouve le delta ∆ de leur nom jusque dans la pochette de l’album, représentant une composition d’image satellite montrant le delta d’un cours d’eau), avec des clips comportant des références et des styles très divers.

Et c’est justement un de leurs clips que je vous présente aujourd’hui, celui de “Tessellate”, dont les différents personnages d’une fresque directement inspirée de “L’École d’Athènes”, du peintre italien Raphaël, prennent vie à tour de rôle, dans une version gangsta/hip-hop. Des tableaux dans le tableau, pour un résultat élégant que je vous laisse découvrir par vous-même immédiatement:

“Triangles are my favorite shape.
Three points where two lines meet.
Toe to toe, back to back, let’s go.
My love, it’s very late.
‘Til morning comes, let’s tessellate”

À écouter également “Breezeblocks”, “Matilda”, “Disolve Me”, “Fitzpleasure” et “Something Good”, dernier single en date, tous extraits de “An Awesome Wave”.

>> En concert (complet) à la Boule Noire le 08 novembre 2012 dans le cadre du Festival des Inrocks, et en première partie de Two Door Cinema Club au Zénith de Paris le 15 novembre 2012.

[live report] The Vaccines – Album de la Semaine, La Plaine Saint-Denis – 10 octobre 2012

15 Oct

À peine un mois après ma dernière visite au Studio 104 de la Plaine Saint-Denis pour voir The xx, je reviens pour mon tout premier live des anglais de The Vaccines, que je n’avais jamais eu l’opportunité de voir en concert, pour x ou y raisons dont j’ai oublié la nature.

L’Album de la Semaine ? pas un vrai concert, me direz vous, mais détrompez-vous, car même si la configuration reste celle d’un plateau TV, tous les éléments sont réunis pour avoir un mini concert privé de qualité, dans les meilleures conditions de son et lumière, avec de la bonne musique et un public jeune et enthousiaste.

Au menu de ce soir, des titres principalement issus du dernier opus du groupe, le récemment sorti “Come of Age” dont ils viennent assurer la promotion, avec entre autres les singles “No Hope”, qui ouvre tant le concert que l’album, “Teenage Icon”, avec son intro à la Arctic Monkeys (le génie parolier d’Alex Turner en moins) et “I Always Knew”. On retrouve également “If You Wanna”, “Norgaard” et “Blow It Up”, les deux premiers étant des “classiques” du premier album du groupe qui font figure de tubes ce soir. Vient clore le set une reprise acoustique, mais vocalement ratée de “The Winner Takes It All” d’Abba, dont la version studio, plus réussie, fait partie de “Please, Please Do Not Disturb”, EP de reprises que le groupe a offert sur Internet il y a quelques mois.

The Vaccines - Come of Age

Un groupe plutôt en forme, Pete Roberson en moins à la batterie (mais un remplaçant qui assure correctement son rôle ponctuel de batteur pour la promo), avec une garde robe toute en denim, roadies inclus. Et un Justin Young au charme et la gestuelle à mi-chemin entre Damon Albarn et Alex Kapranos (fermez-moi ces yeux que je ne saurais ouvrir davantage!), et même si on peut parfois regreter une extrême simplicité dans les paroles ou les compositions, leur son vintage reste agréable à écouter et se révèle d’une efficacité redoutable lorsqu’il s’agit de réveiller et faire danser le public.

Setlist:
No Hope
Blow It Up
Teenage Icon
I Always Knew
If You Wanna
Weirdo
Bad Mood
Norgaard
-----
The Winner Takes It All

 

Autant vous dire que j’attends avec impatience de les retrouver en novembre, cette fois-ci dans une vraie salle de concert, la Cigale, pour le Festival des Inrocks avec Poliça et Electric Guest.

 

>> Diffusion dans “L’Album de la Semaine” le samedi 27 octobre 2012 à 12h00 sur Canal+ et en concert à la Cigale, à Paris, dans le cadre du Festival des Inrocks le 09 novembre 2012.